Save cinemas in Marocco

Switch to desktop Register Login

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62
04 Déc

Save Cinemas In Marocco fait son premier Festival de Cannes !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Festival International du Festival de Cannes : un des grands rendez-vous du cinéma mondial prend fin. Si les journalistes marocains furent absents de cette manifestation, force est de constater que les cinéastes marocains étaient au rendez vous.

Et nous avec ! Notre combat pour la sauvegarde des salles de cinéma au Maroc a fait écho auprès des grands professionnels du cinéma international. L’invitation au Pavillon des cinémas du Monde par Cultures France en est la preuve car le festival, ce n’est pas uniquement des films en projection, c’est aussi la rencontre des cinémas du monde.

Pendant toute la durée du Festival nous avons pu sensibiliser, fédérer, échanger avec des professionnels du monde entier. L’une des problématiques soulevée est bien évidement la disparition des salles de cinémas dans nos pays. En ce sens, Abderrahmane Sissako et Juliette Binoche les parrains de ce pavillon des cinémas du monde soutiennent un chantier de rénovation d’une dernière salle de cinéma le Soudan Ciné à Bamako.
Faut-il attendre la dernière salle de cinéma au Maroc pour réagir ?

J’aime dire qu’il n’y a pas de cinéma sans cinéaste!

Signe d’un grand espoir, nos cinéastes étaient là pour défendre leurs projets, leurs films et, trouver des débouchés pour la distribution à l’international.On peut citer trois films marocains présents sur cet évènement. Car en effet, Cannes c'est aussi et surtout un des plus gros marchés du cinéma mondial. C'est l'occasion de promouvoir un film et le proposer à la distribution. Nous avons accompagner durant toute une journée "Casanegra" de Nour-Edddine Lakhmari au Marché du film, 60 professionnels (acheteurs, distributeurs...) de tout pays ont pu visionner le film.
Le film "Te souviens tu d’Adil ?" de Mohamed Zineddaine, "Amours Voilées" de Aziz Salmy, "Number One" de Zakia Tahiri, et "Le Temps des Camarades" de Mohamed Chrif Tribak et Faouzi Bensaidi (seul invité marocain de la Cinéfondation du Festival de Cannes).

Trouver un distributeur international, c’est offrir la possibilité à notre cinématographie de se faire reconnaître et la faire partager au monde. Il y a encore beaucoup à faire dans la promotion et la découverte du cinéma marocain. Et je tiens à féliciter au nom de tous les professionnels Melle Jihane Ayed de Sigma qui a fait un travail extraordinaire sur le film de Casanegra. Je le dit haut et fort il faut plus de jeunes cinéastes marocains à Cannes et des actrices et des acteurs pour accompagner nos films !
Pourquoi ne pas montrer une section court-métrages marocain pendant le Festival de Cannes ?

Le Centre Cinématographique Marocain à Cannes ?

Saluons le travail de l’équipe du CCM au pavillon du cinéma Marocain qui fut présent durant cette édition, et avec qui nous avons pu partager et communiquer. Grand moment fort : le cocktail organisé par Jihane Ayed pour le film Casanegra, un des plus beaux moments de rassemblement du Pavillon du cinéma Marocain et la rencontre avec Mohamed Bakrim du CCM qui tout naturellement s'est rallié à notre cause. Il est a rappeler que nous avons essuyé de nombreuses critiques de la part du directeur du CCM (à notre grande tristesse car pour nous notre partenaire évident justement c'est le CCM). Il est bien entendu désolant d'entendre dire de la part de Monsieur Nourredine Sail dans le quotidien national « Le Soir » du 22 décembre 2008 : « Je considère que cette association brasse du vent. S’ils veulent restaurer des salles, ils n’ont qu’à le faire ». Il a probablement raison, c'est à force de brasser du vent que ce forme les plus grandes tempêtes, et donc nous perséverons en espérant inverser la tendance afin qu'une nouvelle donne se mette en route dans notre pays.
Cependant, nous croyons en cette institution, et nous gardons la certitude que le CCM est un outil efficace et indispensable au développement du cinéma au Maroc, et au-delà des critiques prononcées par une personne, nous sommes certains que nous pourrons travailler ensemble, avec toutes les personnes dynamiques qui travaillent en son sein.

Nous répondons officiellement à l’invitation de Mohamed Bakrim, Directeur de la coopération et de la promotion du CCM pour une rencontre à Casablanca . Affaire à Suivre…

Peu de Moyens et beaucoup de soutiens et plus que jamais nous avons besoin de moyens !

Ce qu’il faut retenir. Notre association ne vit que grâce à ses bénévoles. Notre objectif est de sauver nos salles de cinéma au Maroc dont le nombre est aujourd’hui de 51 Accrédité par le Pavillon des Cinémas du Monde, nous sommes venus de nos propres moyens et bien évidemment nous réeditons nos appels à des partenariats privées ou institutionnels.
Nous avons tisser beaucoup de partenariat et à notre grande surprise nous avons établi un rapprochement fort avec les professionnels de la Tunisie et de l’Algérie, qui s'unissent avec nous dans le même combat.
Et oui le cinéma n’a pas de frontières ! Alors réagissons ensemble !
Merci à toute l'équipe des Pavillons du cinéma du monde, Olivier Poivre d'Arvor directeur de Cultures France.

Ensemble Inversons la tendance ! Et merci à tous nos membres actifs de nous avoir rejoint.
Le Palmarès du Festival de Cannes?
SCIM a pu faire la montée des marches pour le film à la Palme D'or "Le Ruban Blanc" de Michael Haneke . Loin d'être un film commercial, il n'en restera pas moins un film exceptionnel pour les amoureux du cinéma.
Cliquez ici pour le Palmarès.
A découvrir aussi la magnifique sélection des films de "la Quinzaine des réalisateurs" et "d' un Certain Regard"!
A quand un film Marocain en compétition Officielle?

Dernière modification le mardi, 07 juin 2011 19:14

Connectez-vous pour commenter

Copyright by Save cinemas in Marocco. All rights reserved.

Top Desktop version