Save cinemas in Marocco

Switch to desktop Register Login

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 63
30 Déc

Le 12 Mars 1957 SAR Le Prince héritier Moulay Hassan déclarait "Le cinéma est un acte de foi en l'avenir de ce pays" Spécial

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les exploitants de salles de cinéma au Maroc se sont réunis le mardi 12 mars 1957 au cinéma Le Verdun où se tenait leur assemblée générale annuelle . La séance s’est ouverte a 10 heures , sous la présidence du SAR Le Prince héritier Moulay Hassan et animé par le colonel Albert Duriaux , président – directeur de la Chambre syndicale marocaine des exploitants.

SAR Le Prince héritier Moulay Hassan


Avant de présenter le rapport relatant les activités de l’année écoulée , le président en regrettant l’absence de Mr Casimir , qui vient dêtre sérieusement très malade et dont la convalescence s’annonce assez longue , a demandé à tous les exploitants , en un geste unanime , de transmettre à ce doyen de la Chambre syndicale de vœux très affectueux de complet rétablissement .

Dans son rapport , le président a évoqué les différents problèmes qui intéressent plus particulièrement l’exploitation cinématographique . C’est ainsi qu’il a été question de la loi d’aide du prix des places , des taxes de la police . Les revendications des employés ont été ,également énumérées au cours de l’assemblée ainsi que les mesures envisagées pour y apporter une juste solution .

Les exploitants de salles de cinéma ont une fois de plus , souligné la solution paradoxale dans laquelle ils se trouvaient par rapport aux autres industriels ou commerçants , non seulement en ce qui concerne l’importance des taxes qu’ils doivent payer d’une part , mais encore l’obligation formelle qui leur est imposée de subir toutes les argumentations de leurs frais généraux sans pouvoir songer à les amortir en augmentant eux-mêmes le prix de leurs places .

L’assemblée générale a voté une résolution mandatant son bureau afin que celui-ci en présentant un rapport détaillé sur ces différents problèmes , insiste tout particulièrement auprès des ministres intéressés pour obtenir une plus grande liberté d’action , liberté devenue indispensable à la bonne marche de l’exploitation .

Quand on saura que sur la recette brute d’un cinéma . 1/3 va aux droits d’Etat . 1/3 au distributeur , et qu’il ne reste que 1/3 à l’exploitant pour faire face à tous ses frais généraux avant de pouvoir calculer un bénéfice ou comprendra facilement que la situation de ce commercant devient de plus en plus critique avec l’augmentation continuelle de ses frais généraux .

Après avoir renouvelé sa confiance à son bureau directeur , les exploitants se sont rendus dans les salons de l’Hôtel Marhaba à Casablanca , où avait lieu le banquet annuel de la Chambre syndicale présidé , cette année par S.A.R le prince héritier Moulay Hassan .

L’allocution du colonel Duriaux :

A la fin du banquet le colonel Duriaux tint à remercier SAR Le Prince héritier Moulay Hassan d’avoir bien voulu accepter la présidence de ce repas .

Le colonel Duriaux dit combien la présence du Prince rehaussait cette manifestation .

« C’est , dit-il , un grand honneur pour nous que vous ayez bien voulu présider notre banquet » .Puis il pria le Prince de transmettre à SM le Sultan les vœux déférents des membres de la Chambre syndicale , pour le complet rétablissement de sa santé .

L’orateur remercia aussi . MM. Ibrahim et Guedira , ministre du Travail et ministre de l’Information d’avoir bien voulu honorer de leur présence cette réunion .

Il remercia également M. Charles Roux , représentant M. Lalouette et les différentes personnalités présentes .

Il aborda ensuite la question des recettes et la question de la loi d’aide , pour conclure en souhaitant que la Chambre syndicale s’élève au-dessus des contingences particulières et ne poursuivre qu’un idéal : atteindre toutes les classes sociales de ce pays , pour la meilleure compréhension de tous et pour la grandeur du Maroc Indépendant .

SAR Le Prince héritier Moulay Hassan

La réponse du prince :

SAR le Prince Moulay Hassan répondit au colonel Duriaux en rappelant qu’en l’autorisant à venir à Casablanca , présider ce banquet , SM le Roi a prouvé qu’il comptait apporter une aide toujours plus compréhensive , toujours plus diligente à ce domaine qu’est le cinéma .

« Sa Majesté , a précisé SA le Prince , s’appuie sur le fait que les habitants de la campagne qui n’ont souvent aucun moyen visuel pour s’instruire , pourront par le cinéma combler ce handicap »

Puis après avoir rappelé qu’après une reconversion du plan politique . Le Maroc indépendant veut maintenant effectuer sa reconversion économique . Le Prince précisa le rôle que doit jouer dans ce pays le cinéma qui doit être , dit-il , un acte de foi pour l’avenir de ce pays

« Il faut donc axer le but de cette industrie vers le bien être des habitants vers la culture . C’est un devoir digne des hommes du XXème siècle »

Le Prince termina son allocution en souhaitant voir l’année prochaine beaucoup plus de monde au cours d’une réunion similaire et plus de visages encore souriants .

Dernière modification le samedi, 31 décembre 2011 13:39

Connectez-vous pour commenter

Copyright by Save cinemas in Marocco. All rights reserved.

Top Desktop version